La Citation du Jeudi # 5

Publié le par Evilysangel

 

Jeudi Citation

A l'initiative de Chiffonnette...

 

 

Je reviens aujourd'hui à ce très joli rendez-vous pour vous faire partager un passage d'un roman magnifique qui parle d'enfance, d'amitié, de famille, de vacances, de collines et de cigales...

 

Lors de la toute première montée à la "maison des collines", on assiste à une scène pleine de tendresse et de douceur entre le petit Marcel et sa mère...

 

Barre 03

 

"Je m'aperçus soudain que ma mère ne marchait pas très facilement, à cause des talons «Louis XV» de ses bottines à boutons. Sans mot dire, je rejoignis la charrette et réussis à en tirer la petite valise, que l'on avait glissée sous les cordes, à l'arrière du véhicule.

 - Que fais-tu? dit-elle surprise.

Je posais la valise à terre, et j'en tirai ses espadrilles. Elles n'étaient pas plus grandes que les miennes. Elle me fit un merveilleux sourire de tendresse, et dit :

 - Gros bêta, on ne peut pas s'arrêter ici!

 - Pourquoi? Nous les rattraperons!

Assisse sur un rocher au bord de la route, elle changea de chaussures, sous les yeux de Paul, venu assister à l'opération, qui lui parut assez audacieuse du point de vue de la pudeur, car il regarda de tous côtés, pour s'assurer que personne n'avait pu voir les bas maternels.

Elle nous prit par la main et, au pas de course, nous rejoignîmes la charrette où je replaçais le précieux bagage. Comme elle était petite maintenant! Elle avait l'air d'avoir quinze ans, ses joues étaient roses, et je vis avec plaisir que ses mollets paraissaient plus gros."

 

"Souvenirs d'Enfance, tome 1 : La Gloire de mon Père" de Marcel Pagnol - p.118/119 - Éditions Presse Pocket - 1976

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Mon Coin Lecture.

Commenter cet article

MyaRosa 28/07/2011 21:14



C'est un très beau passage, j'aime beaucoup.



Evilysangel 29/07/2011 16:49



Il y a tellement de jolis passages dans ce roman que j'ai eu du mal à en choisir un... Mais celui-ci est assez représentatif de la tendresse qu'éprouve le petit Marcel envers sa mère et
j'adore ça!