Ma Grande Parade Des Dessins-Animés #11

Publié le par Evilysangel

 

5sxjpp1v


Hello les fans!!!... Eh oui!... La chronique hebdomadaire de nos dessins-animés d'antan est de retour!... Et là, je pense que je vais faire des heureuses... ( enfin j'espère! )... Oui, parce qu'aujourd'hui c'est du culte dans Ma Grande Parade!... Du cultissime même :


affiche Candy Candy 1976 1


"Candy-Candy" débute aux Etats-Unis, dans l’Indiana, au début du XX ème siècle, dans un orphelinat situé non loin du Lac Michigan. L’établissement s’appelle "La Maison de Pony" et, est tenue par une vieille demoiselle, Miss Pony et une jeune religieuse, Sœur Maria ( Soeur Lane en V.O ). Un soir d’hiver, les deux femmes sont attirées dehors par des pleurs d’enfants. Et c’est là qu’elles vont découvrir deux bébés dans la neige : Candy et Annie. Ce sont les circonstances de sa découverte qui vont donner son nom à notre héroïne : Candy Neige !… Puis Candy Neige André par la suite ( Candice White Ardley en V.O ).

candy pony

Les deux petites filles vont grandir ensemble et devenir inséparables. Malgré leurs caractères très diffèrents, elles n’oublieront jamais leurs premières années passées ensemble à l'orphelinat, se promettant même de rester ensemble pour la vie.

candy chante eglise puzzle G

Cependant, dix ans passent et Annie est adoptée par la famille Brighton. Sa nouvelle famille souhaitant qu'elle rompe tout lien avec son passé, elle adresse à Candy une lettre d'adieu. Cette dernière se retrouve à pleurer sous l'arbre d'une colline surplombant "La Maison de Pony". Là, au son d'une cornemuse, apparaît celui qu'elle surnommera "Le Prince des Collines".

candy_prince_1.gif

Durant 115 épisodes, l'héroïne aux cheveux blonds et aux taches de son n'aura de cesse de rechercher (à travers toutes ses aventures amoureuses) le jeune homme qui lui redonna le sourire ce jour-là… Cependant, l'identité dudit "prince" ne sera révélée qu'à la fin de la série...

 candycandy-fin
Dans la suite de la série, la jeune fille sera "engagée" comme dame de compagnie par la famille Legrand dont les enfants, la perfide Elisa et l'odieux Daniel, consacreront tout leur temps à martyriser notre héroïne. Côtoyant le grand monde, Candy se lie d'amitié avec Alistair, Archibald et Anthony, les petits fils de la sévère Tante Elroy.

bk106lv1

Et, bien que la famille semble être dirigée par l’odieuse Tante Elroy, c’est le mystérieux Oncle William qui en tient réellement les rênes. Et c’est lui qui décidera que Candy sera définitivement adoptée par la famille André.

De là, elle sera envoyée parfaire son éducation dans un grand Collège très strict en Angleterre, où elle fera la connaissance du beau et tourmenté Terence…

candy3ep40-candy et terry1

Un peu plus tard encore dans la série, on suivra Candy dans son apprentissage de sa profession, infirmière, ainsi que dans l’un de ses premiers emploi sur un chantier minier…

2375478013 small 1Candy 18

 

 

********

Créée en 1976-1978, Candy-Candy reste LE phénomène français en matière de dessins-animés ( à égalité avec "Goldorak" peut-être ) au vu de l’immense succès qu’il rencontre dès ses premières diffusions.

Mais, bien avant d’être la série animée que l’on connaît, Candy-Candy est avant tout  une adaptation d'un manga  éponyme, en 9 volumes, de Yumiko Igarashi ( pour les dessins ) et de Kyko Misuki ( pour l’histoire ), ayant pour héroïne Candice White Ardley.

Les deux jeunes femmes se disputant actuellement ( depuis 1998 en fait ) les droits de cette série, elle est interdite de diffusion dans tous les pays du monde. Il est donc malheureusement peu probable qu’elle soit rediffusée en télévision ou fasse l’objet d’éditions DéVéDé dans un futur proche.

Une des particularité de Candy-Candy est que c’est un des tout premiers "Shojo Manga". A savoir un manga qui mets principalement en scène des héroïnes destinées à satisfaire un lectorat de jeunes filles et d’adolescentes.

Publié au Japon dès 1974 dans la revue Nakayoshi, cette collection compte 9 Volumes. Elle sera ensuite traduite et publiée en France par les Editions Presse de la Cité.

Ce n’est que deux ans plus tard, en 1976, que la Toei Animation décidera de l’adapter sous la houlette de Mitsuo Shindo ( pour les dessins ), Takeo Watanabe ( pour la musique ) et Keigo Nakita ( pour les paroles des chansons ).

 

La série compte 115 épisodes d’environ 20 minutes chacun et acquiert très vite le succès et la popularité que l’on connaît. Traduite en plusieurs langue ( dont le français, l’anglais, l’espagnol et l’italien ), il semblerait que l’on puisse expliquer ce fameux succès par le fait que, loin des standards des supers-héros japonais habituellement mis en scène à cette époque, notre jeune héroïne plait tout particulièrement aux jeunes filles  qui finissent par, si ce n’est s’identifier à elle, du moins s’en sentir particulièrement proches. Modèle de gaieté, d’honnêteté et de gentillesse, la jeune orpheline possède également une dose d’humour et de caractère non négligeable au vu des épreuves qu’elle va devoir traverser. C’est justement le courage et la détermination qu’elle met dans sa hargne à surmonter toutes ces épreuves qui vont tenir en haleine les jeunes téléspectatrice tout au long des 115 épisodes de la série.

Candy-Candy est donc bien une série très particulière. Non contente d’être l’un des tout premiers "shojo" à être diffusé à la télévision, elle sera l’un des plus gros coup de maître de la Tôei Animation. En effet, ses auteurs ont réussi un délicat mélange de personnages haut en couleur, de justesse des relations sentimentales et de destins tragiques. Ce n’est donc pas sans mal qu’il a fallut se contraindre à seulement 115 épisodes pour couvrir cette histoire, ponctuée de rebondissements et de situations rocambolesques, s’étalant depuis quasiment la naissance de Candy jusqu’à ce qu’elle atteigne l’âge adulte.

C’est de part sa nouveauté et sa profondeur de sentiment que la série acquiert son statut d’œuvre culte. Mais c’est également à la quasi suprématie et l'exclusivité du genre pendant près de dix ans en France qu’elle a atteint ce but.

En effet, il faudra attendre 1988 et "Georgie" ( TF1 ), "Embrasse-moi Lucile" ( La Cinq ) ou "Juliette, je t’aime" (TF1 ) pour pouvoir savourer des séries romantiques comparables, séries qui restent des références en matière de drames/comédies sentimentaux.

 

Evidemment, en plus des mangas, la série a été largement exploitée en matière de diffusion de produits dérivés : Bandes-dessinées bien sûr, mais aussi livres de Bibliothèque Rose, K7 VHS ( à l'époque ), coffrets DéVéDé, poupées, mugs ou verres à moutarde...

BD CANDY 23 Fbd candy special teleguide 05 G

 

candy fleur des neigesbbrosecontrecccandy4

eighties poupees candy-1img 10084 97ed52553b9c2d914e13fb87136378e4

candy verre fig Gphoto-640502-M

 

Aucun support ou presque n'a échappé à la folie merchandising de ce grand succès... J'ai moi-même un petit coussin à l'effigie de Candy depuis ces années-là... que j'ai encore d'ailleurs!... Faut juste que j'y remette la main dessus... Peut-être que je te montrerai...hihi...Si tu es sage...


Bien, maintenant que tu sais tout ou presque sur cette délicieuse série animée dont je suis une fan inconditionnelle, tu vas pouvoir zyeuter le tout premier épisode!... Vi, vi, vi!!!... Et dans son intégralité je te prie!... Bon, en trois partie quand même, mais toutes entières!... N'hésites pas à cliquer sur le petit bouton en bas à droite pour mettre la vidéo en plein écran : c'est encore meilleur!!!...


 

@+ tard...


[ Sources :  Planète Jeunesse, Wikipédia, Site Candy-Candy ]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Nostalgie

Commenter cet article

Starc0 08/01/2011 17:24



Slt les filles


Moi aussi j'etais super fan de Candy. Merci bcp cela m'a permis de rafraichir ma memoire concernant certains personnages.


Marc



Sara Houle 16/11/2010 02:04



Merci . c'est une merveille de lire le tout. Quelle domage de ne pouvoir se procure le dvd. Ce fut mon émission préférée du samedi matin 8h00. Une accros, j'étais: ma mère disait que je lui
en étais même la plus grande fan. J'ai les yeux bleu, cheveux blond et ma meilleure cousine s'appelle Annie. Quels souvenirs de nous voir lire nos livres en camping.....Mille merci SARA



Evilysangel 16/11/2010 21:07



C'est vrai que c'est devenu une vraie galère de trouver les K7 vidéos (je ne crois pas que la série ait eu le temps d'être éditée en DVD...)... Il ne nous reste plus qu'à écumer les
brocantes et autres vides grenier Moi j'étais vraiment très triste qu'en j'en étais punie... J'écoutai juste l'épisode
depuis le haut de l'escalier... Mais c'est quand même pas pareil... Merci beaucoup de ton petit message Sara
Houle...



TAIAR 10/08/2010 15:07



Salut à tous!


J'ai 36 ans et ma fille 7 ans, et depuis quelques mois je lui ai fait découvrir les CANDYS; elle a adoré et en redemande tous les jours... je l'a freine.


Aujourd'hui je souhaiterai savoir si CANDY existe en livre.


merci



Evilysangel 11/08/2010 14:31



Comme tu as pu le lire dans mon article, il existe énormément de livres de Candy... Que ce soit en Bande-Dessinée ou en Bibliothèque Rose, une mutitude de titres sont sortis à la grande
époque et tu devrais pouvoir en trouver de nombreux exemplaires sur les sites de ventes de livres d'occasions je pense... Merci de ton passage ici Taiar



Sandy 29/04/2010 03:27



Bravo pour cet article, qui m'a ramené avec nostalgie et plaisir quelques années en arrière... Née, en 1971, j'ai été une fan inconditionnelle de Candy... et vu mon prénom, imagine le nombre de
fois où l'on m'a fredonné : "au pays, de Sandy, comme dans tous les pays.... on s'amuse, on pleure on rit etc..." et puis finalement, c'est bien ça, ma vie !!! hihiih on s'amuse on pleure et on
rit


Vive Candy ! Merci d'avoir réveillé ces doux souvenirs. Je vais de ce pas zieuter les épisodes que tu as mis en ligne



Evilysangel 29/04/2010 09:40



Mais de rien Sandy!...  Je ne pouvais pas passer à côté de ce cultissime dans ma rubrique... Tu sais qu'il
existe aussi un dessin-animé avec ton prénom?... Cela s'appelle "Sandy Joncquille"... Mais tu dois sûremùent connaître...



Carole 27/04/2010 14:37



Wouah quel boulot! bravo miss!


Ah Candy, mes premiers émois de jeune fille... Ah Terrence! je reverrais bien toute la série moi car j'ai du louper quelques épisodes!


Je reviendrais voir l'épisode avec Nina!


Bisous



Evilysangel 29/04/2010 09:37



C'est vrai qu'il était craquant Terry avec son petit côté rebelle romantique... hihi... J'espère qu'elle aimera ça Nina... Tu me diras... Malheureusement, pour une rediffusion complète, va falloir être patient... Apparemment c'est pas pour demain
vu le conflit qui oppose les deux créatrices...